Quel petit-déjeuner pour être en forme toute la journée ?

Quel petit-déjeuner pour être en forme toute la journée ?

Quoi petit-déjeuner si je veux être en forme ? Sans grossir car, oui, oui, on le sait, à la préménopause et à la ménopause on prend entre 4 et 10 kg ? Ou si je veux perdre du poids ? Ou encore, si je suis dans une démarche de rééquilibrage alimentaire parce que j’ai compris qu’il est indispensable après 50 ans ?

Avec quoi remplacer les croissants, les pains au chocolat et le pain-beurre-confiture ?

Voilà le sujet de cet article sur le premier repas de la journée. 

Pour moi la question du petit-déjeuner est une non question. Je ne prends pas de petit-déjeuner. Je n’éprouve pas le besoin. A quoi bon de manger, dès le matin, si je n’ai pas faim ? C’est une convenance sociale, le petit-déjeuner, d’ailleurs pas très ancienne. Appelé petite sortie du jeûne de la nuit. Pourquoi faut-il faire une petite sortie et ne pas attendre tout simplement midi pour de-jeûner normalement ?

Après tout, c’est juste une question d’habitude.

Car j’ai suffisamment de réserves à brûler pour être en forme jusqu’à midi ou début de l’après-midi, voire plus. D’ailleurs, si je prends un petit-déjeuner français ou continental, avec le jus d’orange, les croissants, les confitures etc., i.e. avec des aliments à IG (indexe glycémique élevé), je risque de déclencher une secretion d’insuline pour baisser le taux du sucre dans le sang. Les conséquences ? Une baisse rapide d’énergie. Envie de dormir. Des bâillements… Pourquoi ? Parce que le corps va sécréter de grandes quantités d’insuline pour rétablir un taux de sucre dans le sang normal. Ceci  va conduire à une hypoglycémie puis, à la longue, à une hyperinsulinémie chronique et au diabète.

Le sucre favorise aussi la croissance des cellules cancéreuses. Elles aiment s’en nourrir. Il a été démontré récemment qu’un taux d’insuline élevé dans le sang augmente le risque de cancer du sein chez les femmes.

La surconsommation de sucre provoque aussi la fatigue chronique, l’anxiété, la déprime, la difficulté de concentration, les troubles intestinaux, l’affaiblissement des capacités immunitaires, etc., etc.

A quoi bon alors de se goinfrer inutilement, dès le matin, avec des aliments et des boissons d’autant plus que je n’en ai pas envie ?

Mais si vraiment on ne peut pas s’en passer du petit-déjeuner, voici quelques pistes de petit-déjeuners sains qui ne font pas baisser l’énergie. Un qui est peu sucré. Et un salé. Ne pas avoir de petit-déjeuners trop sucrés permet d’éviter les pics de glycémie et d’être rapidement fatiguée.

Un petit résumé dans cette vidéo de ce qui suit plus bas :

Petit-déjeuner un peu sucré : les graines de chia

Les graines de chia sont vendus dans tous les bons magasins bio. Pour les consommer : on les trompe la veille dans du lait végétal avec quelques rondelles de banane verte (moins de sucre) et du cacao 0% sucre. Elles gonflent et deviennent un peu gélatineuses. Effet rassasiant. Un peu cher, mais si on cherche bien on peut trouver les graines de chia à 10€/le kg. En plus, le chia a de multiples vertus résumés dans ce petit tableau :

Petit-déjeuner plus sucré : des fruits, des jus et des smoothies

Jus de pomme et de citron à l’extracteur. Smoothie de kiwi et de bananes au blender.

L’ananas est excellent. Les dattes.

Les fruits contiennent les seuls sucres à faire entrer dans le corps. Et on les consomme que le matin. Pour avoir le temps de dépenser l’énergie fournie par les glucides.

Voilà pour le sucré.

Petit-déjeuner salé : des oeufs, du bacon et un avocat

Oeufs, bacon, avocat : on tient longtemps sans avoir faim.

Du fromage, je ne conseille pas ou le plus rarement possible, car il contient du lait pasteurisé et des graisses saturées.

Manger du gras le matin est bien plus préférable que manger du sucre raffiné = poison qui se transforme en gras. Ne pas mélanger, bien sûr lipides et glucides. Soit l’un, soit l’autre.

Petit déjeuner hyperprotéiné

Pour les addictes des petits-déjeuners copieux, il paraît qu’un petit-déjeuner riche en protéine de lactosérum, réduirait l’appétit et les pics de glycémie et par ricochet favoriserait la perte de poids. Lis cet article qui détaille l’étude de la Hebrew University of Jerusalem à ce sujet. Les résultats de cette étude ont été présentés au Congrès annuel de la Société d’Endocrinologie à Chicago en mars 2018.

Elle affirme notamment que la protéine de lactosérum supprime l’hormone de la faim.

Mais qu’est-ce que la protéine de lactosérum (whey protein en anglais) ? C’est un mélange de protéines globulaires extraites du petit-lait, i.e. du résidu liquide qui contient presque tout le lactose du lait produit lors de la coagulation du lait, au début du processus de production des fromages. C’est en fait tout ce qui est soluble dans le lait.

Comment aller plus loin dans la compréhension des changements du corps à la ménopause et le rééquilibrage alimentaire ?

C’est simple : rejoins mon programme de coaching en ligne et en vidéo RENAITRE, pour retrouver ton poids idéal et ta vitalité.

C’est un programme unique et complet – psychique, physiologique et alimentaire – spécialement conçu pour des femmes en préménopase ou à la ménopause qui ont pris du poids et qui souhaitent retrouver leur poids idéal.

Le programme est basé sur :

  • ma propre expérience de prise de poids et de perte de poids à la ménopause
  • les dernières études scientifiques de la nutrition
  • le “profil hormonal” que chaque femme membre du programme trouve soi-même en faisant les exercices proposés dans le programme. Ensuite, elle n’à qu’à piocher dans le programme alimentaire et se construire sa propre alimentation en fonction de son “profil hormonal”.

RENAITRE n’est pas un régime, mais une méthode qui donne des clés pour véritablement comprendre le fonctionnement du corps et ce qui s’y passe à la ménopause, avec des conseils alimentaires sur mesure, adaptés à chaque femme. Nous sommes toutes différentes et les régimes qui ne prennent pas en compte les spécificités de chaque femme, surtout à la ménopause, n’ont pas de sens.

Si tu préfère travailler seulement sur l’aspect alimentaire pour avoir un ventre plat, rejoins mon mini programme “Quoi manger à la ménopause”, 7 cours en vidéo d’une durée de 1h30 et 9 documents à télécharger. Tu recevras EN BONUS mon e-guide de +100 pages “Quoi manger à la ménopause : des recettes astucieuses et éthiques” 🙂.

Laisser un commentaire

Fermer le menu